FR EN

Sign in with Google+ Sign in with LinkedIn

MUST Research Project Sport & Health Imaging Research

Stacks Image 2381
Dans l'ultra-trail, le corps est poussé à ses limites. Ce sport permet donc d'appréhender des phénomènes que, d'un point de vue éthique, il serait impossible de tester en laboratoire
Grégoire MILLET, Le Monde Science et Techno; extrait de l'article "Courir plus longtemps fatigue moins", de V.Thivent / 01.07.2013
Le projet MUST a pour objectif d'aider à comprendre l'effet de l'ultra-endurance sur l'organisme et son impact au niveau musculaire et cardiaque.

L'équipe a choisi de mener cette étude lors de l
'Ultra-Marathon de Montagne le plus extrême au monde, Le Tor des Géants: 330 km, 24.000 m de dénivelé positif d'une seule traite (soit 3x l'Everest), dans la Vallée d'Aoste, en Italie et au pied du Mont-Blanc. Cette épreuve de tous les superlatifs a eu lieu du 7 au 14 Septembre 2014.

Qui dit "course exceptionnelle", dit également "moyens exceptionnels": le projet a utilisé l'Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) et par ultrasons (échographie). Avec une IRM mobile et un échographe dernière génération implantés sur le site de la course, l'équipe a été dotée des techniques d'imagerie les plus avancées et à l'état de l'art international.

C'est la première fois qu'a été étudiée "dans le feu de l'action", la réaction inflammatoire majeure et les modifications musculaires et cardiaques dans ces
conditions de stress extrême pour l'organisme, très proches de celles rencontrées dans les situations extrêmes chez les patients de réanimation, dans les poly-traumatismes ou après infarctus du myocarde, qu'elles permettront de mieux appréhender dans le futur.

Le projet fédère dans une collaboration internationale des leaders de la recherche en imagerie (Laboratoire
CREATIS), en physiologie de l'effort, et en anesthésie-réanimation de la région Rhône-Alpes, Suisse, Canada, Italie et Belgique autour d'un projet ambitieux, qui permet d'approfondir les connaissances sur les variations individuelles de stress physiologique causées par l'ultra-endurance et les mécanismes de récupération.

Ce projet est soutenu par le Club des Cardiologues du Sport (
CCS), par l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), et par le centre d'excellence qu'est l'IHU OPERA, centré sur la protection et la réparation des organes, la thématique du projet MUST étant en parfaite synergie avec ces instituts. Le projet est donc aussi légitimé par des enjeux de santé publique majeurs et donc à fort impact sociétal.
Stacks Image 264
Stacks Image 2376
La présence d’acteurs clés de la recherche en imagerie de la région Rhône-Alpes et la mobilisation de référents cliniciens de la réanimation, de la physiologie de l’effort, et de la cardiologie, cautionne la valeur scientifique et l’intérêt médical de ce projet très innovant
Dominique PELLA, Délégué régional Rhône-Alpes INSERM